Suivez-nous

ÉDITO

ENSEMBLE

En ajoutant ce simple mot à la devise olympique « Plus vite, plus haut, plus fort » le 20 juillet 2021, le CIO a voulu mettre l’accent sur la solidarité.
Car l’olympisme c’est la solidarité. Solidarité entre les pays pour que tous les habitants aient accès au sport, entre sportifs, entre valides et personnes en situation de handicap, entre disciplines, entre les niveaux national, régional, départemental et local, entre sport amateur et sport professionnel, entre sport olympique et sport non olympique.

Dès lors associé à la devise chère à Pierre de Coubertin qui l’a empruntée au Père Didon en 1894 lors de la création du Mouvement olympique, « Ensemble » revêt une symbolique forte pour celles et ceux qui ont la conviction que le sport peut contribuer à un monde meilleur dans lequel les valeurs de solidarité, d’unité, de fraternité sont dorénavant mises en avant au même titre que l’excellence, l’amitié et le respect.

Ce sont donc quatre valeurs fondamentales de l’olympisme qui s’expriment au travers des symboles olympiques dont fait partie la devise citée plus haut (avec la flamme et les anneaux).

Ces valeurs incitent à chercher, en toute occasion, à donner le meilleur de soi-même, à se dépasser, à progresser. « Ensemble » insiste sur le fait que cela ne peut se faire sans partage, sans émulation, sans entraide.
-On progresse parce qu’il y a l’Autre, qu’il soit partenaire ou adversaire.
-On progresse parce qu’on a le plaisir de se retrouver, autour d’une activité conviviale et/ou compétitive. Le club permet de rassembler les personnes, de favoriser le bien-vivre ensemble, d’avancer ensemble. La rencontre est tellement enrichissante.
-On progresse parce que, quel que soit son niveau et les contraintes répétées auxquelles on est confronté, on donne son maximum, et même si c’est peu, cela s’ajoute à l’effort de tous.
-On progresse parce qu’on a le même objectif, la même motivation orientée vers la tâche à accomplir, la même volonté d’observer et d’analyser ses manques ou erreurs, et que chacun apporte ce qu’il a de meilleur au profit du groupe.

Le succès des sports collectifs à Tokyo l’a démontré. Et même dans les sports individuels, la stimulation des partenaires lors des entraînements et leurs encouragements lors des compétitions par équipes engendrent un surcroît de motivation. Certains se révèlent réellement en ces occasions.

Au-delà des Jeux, qui s’ouvrent à tous les pays et souvent malgré les conflits ou les tensions de tous ordres, on le vit encore cette année, l’olympisme c’est d’abord l’accès au sport pour tous. C’est notre engagement, avec Paris 2024, de faire en sorte que les Nordistes deviennent davantage pratiquants. Nous n’y arriverons qu’avec le concours de tous les acteurs.

ENSEMBLE !

 

Jean COSLÉOU
Président du CDOS du Nord

→Retrouvez les anciens éditos du site internet dans les archives du CDOS du Nord